Nos étudiants

Voici quelques témoignages d’étudiants pendant leur études en SMASS ! Pour des infos plus fraîches et interactives, n’hésitez pas à utiliser l’onglet Contact.


Chaque étudiant de Sciences Po se fait sa propre idée de sa troisième année. Me concernant, étant peu attiré par les plages de sables fin et la mer bleue azur (enfin, dans le cadre d’une troisième année !), j’ai choisi d’aller la passer en Suède et plus précisément à Lund pour des raisons essentiellement sportives. Il a fallu se renseigner bien en amont lors de ma deuxième année pour choisir laquelle des universités scandinaves je choisirais et pour savoir si elles étaient compatibles avec le double cursus. Je suis donc actuellement en échange Erasmus dans le département de Sciences Politiques de Lund et je dois prendre au minimum un cours par semestre dans ce département. Pour le reste je suis à peu près libre de faire ce qui me plait à condition d’avoir les prérequis. Ainsi obtenir les cours de Maths nécessaires à la validation du double cursus s’est révélé moins compliqué que prévu. Je passe sur le côté académique de cette troisième année étant donné que c’est probablement la partie la moins intéressante de la troisième année. Sur les à côté on découvre un peu ce qu’est le temps libre. On a souvent la possibilité de ne pas travailler un jour du week-end ce qui permet de faire les activités qui nous plaisent. De plus, à Lund la vie étudiante est très bien organisée autour des nations et on peut sans trop de difficulté trouver une soirée ou des activités à son goût. Me concernant j’ai aussi et surtout choisi de sortir un peu du contexte étudiant lors de cette troisième année en essayant de m’intégrer à la société suédoise par le sport. Je fais, en effet, partie d’une association locale de course d’orientation ce qui me permet de pratiquer mon sport favori de manière assez importante. Voilà, s’agissant de ma troisième année. Si vous souhaitez en lire un petit peu plus sur mon année suédoise je vous renvoie à mon blog : http://lebleuetlejaune.wordpress.com.

Benoît


Je suis en première année et voilà six mois que je me suis lancée dans le bicursus Sciences Po-MASS. Choix irréfléchi ? Sur un coup de tête ? Par défaut ? Non, pourtant il est vrai que j’ai découvert le bicursus par hasard en m’inscrivant au concours Sciences Po. Mais pour moi, il a tout de suite représenté l’opportunité d’intégrer l’IEP dont la préparation du concours avait, disons, fortement rythmé mon année de Terminale S spé Maths, et de continuer cette matière dont je me plais à arpenter les chemins labyrinthiques, les Mathématiques.

Destinée sinon à une classe préparatoire, je m’attendais à une certaine charge de travail avec, bien sur, le stress du concours au bout en moins (atout non négligeable) et c’est vrai qu’il faut bien avoir conscience que la partie Maths n’est pas une simple « option ». Ce sont 13 heures au premier semestre qui doivent nous permettre de valider la première partie de trois années au terme desquelles, jackpot, le diplôme.
D’aucuns se plaindront de la restriction des soirées et des vacances, je suis pour ma part ravie de mon choix et compte bien aller jusqu’au bout avec cette fabuleuse quatrième promotion au sein de laquelle l’ambiance est au top et le soutien hors pair…

Anaïs


En Terminale, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. J’hésitais entre des voies diamétralement opposées, de l’école d’ingénieur au journalisme, en passant par Sciences Po ou des prépas très diverses et la moindre question sur mon orientation me faisait paniquer. Étant en section S Sciences de l’ingénieur, j’avais pu me rendre compte que le métier d’ingénieur ne me passionnait pas, mais j’avais aussi conscience que les maths me manqueraient énormément si je m’écartais de la voie scientifique. Autant dire que j’ai passé de longs mois à hésiter.
Aussi, lorsque j’ai appris qu’il existait à Sciences Po, école qui me faisait rêver, une voie qui me permettait de concilier sciences sociales et mathématiques, j’ai été tout de suite très intéressée. Pour autant je n’ai pas cessé d’hésiter : est-ce que les maths me seront vraiment utiles en étant à Sciences Po, est-ce que j’aurai le niveau…

Aujourd’hui, je ne regrette en rien mon choix. Je suis parfaitement heureuse dans ma quatrième promotion si bien vantée par Anaïs (sérieusement, elle est au top !), et bien que la charge de travail soit importante, bien que les vacances (et les nuits complètes) me manquent quelque peu, bien que mélanger les maths pures et l’histoire du XIXe siècle soit parfois un peu prise de tête, je sais que j’ai fait le bon choix. J’aurais probablement pu me plaire aussi en classe préparatoire ou en école d’ingénieur, mais je pense que la formule du bicursus, qui offre une ouverture sur de très très nombreuses matières, sans le stress du concours convient mieux à ma curiosité : j’ai encore quelques années pour hésiter avant de faire des choix et ça me convient très bien.

Mylène

Bienvenue sur le site de l'association du double cursus Sciences Po – MIASHS. Renseignez-vous et contactez-nous si besoin !

Aller à la barre d’outils