Archives par mot-clé : Sciences-Po

L’entretien d’admission (update pour le parcours via Sciences Po.) : Entre les deux tours

Alors que (presque) tout le monde profite de ses vacances et que même Paris a ouvert sa plage, certains irréductibles sont plus que jamais sur le qui-vive. C’est pour ces sélectionnés du second tour de la procédure d’admission au double-cursus, qui m’a semblé utile d’ajouter, à celui déjà très complet de Benoit, un nouvel article. Cet article sera l’occasion de rappeler en quoi consiste l’entretien d’admission pour ensuite lister quelques conseils personnels et indicatifs.

 

I) L’entretien pour les nuls (que vous n’êtes pas)

A) Objectifs de l’entretien

Sans vouloir faire de une analyse à deux drachmes des mots, si l’on parle d' »entretien » et non d' »oral » d’admission, c’est bien pour une raison.
      • L’entretien n’est pas un oral de connaissances. Vous n’allez pas vous retrouver devant un tableau blanc et une citation de Hegel à mettre en lien avec la loi de Poisson. Le contrôle de vos connaissances a déjà été effectué avec par l’examen préalable de votre dossier et le cas échéant de vos notes au concours.
      • C’est avant tout un entretien de motivation. Le but principal de cet entretien pour le jury est de savoir si derrière les notes qu’ils ont pu voir, se cache une personne capable de soutenir le (petit) choc du double-cursus. Il est aussi de savoir si votre de personnalité va s’accorder avec celle de la vingtaine d’autre élève du double-cursus. Le jury cherche des personnalités, des profils et à former un groupe hétérogène.

B) Déroulé type d’un entretien

Une fois encore, le mot « entretien » a tout son sens. Il s’agit quasi d’une « discussion » que vous allez avoir avec le jury (2 ou 3 personnes au moins une de chaque universités) autour de vos aptitudes et des vos centre d’intérêts.

      • Présentation : Comme toute discussion, elle commence par une présentation des interlocuteurs. Le jury d’abord puis viendra votre tour. Ne soyez pas bavard mais donnez au moins votre nom, âge et région d’origine. 
      • MotivationIl vient alors la première question du jury qui est très généralement assez similaire à celles-ci : « Pourquoi avoir choisi ce double-cursus ? » ou « Pourquoi vouloir faire des maths en parallèle de Sciences po. ». Sans apprendre par coeur quoique ce soit, essayer donc d’avoir déjà réfléchi à quelques éléments de réponse. 
      • Suite de la discussion : La discussion se poursuit ensuite sur vos éléments de réponse ou le jury peut vous questionner sur des éléments de votre lettre de motivation ou de votre C.V.

=> Il n’est donc pas réellement utile de réviser vos cours de terminal ou les fiches que vous avez pu faire pour le Bac ou/et le concours. En revanche, nous le verrons mais ne négligez pas votre C.V et votre lettre de motivation.

 

 II) Quelques petits conseils

A) Considérations pratiques

Comme tout bon plan, partons du plus futile et débarrassons des questions matérielles qui n’étant pas à négliger, doivent savoir se faire oublier.

      1. Tenue vestimentaire

« L’habit ne fait pas le moine » mais c’est le moine qui choisit ses habits. Alors si vous ne serez pas jugés sur vos vêtements a proprement dit, dites vous qu’ils sont néanmoins le reflet de votre personnalité. N’hésitez pas à trancher avec vos vêtements si vous vous sentez capables de répondre à une question du jury sur ceux-ci.

Néanmoins, je pense que le plus important est tout de même que votre tenue vestimentaire ne soit pas dans les derniers moments précédant l’entretien une source d’angoisse pour vous. Alors choisissez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à votre avantage et qui vous ressemblent.

ii.  Forme

Soyez courtois avec le jury mais pas révérencieux. Montrez-lui le respect que vous lui accordez en le vouvoyant. Arrivez et commencez par le saluer et ne partez pas sans avoir fait de même.

B) Plus généralement…

i. « L’entretien, c’est maintenant » …

Dans la mesure du possible, il est préférable de venir à l’oral en ayant déjà réfléchi aux questions que va vous poser le jury. Si vous avez lu, le début de l’article vous voyez qu’il est assez utile de relire son C.V et sa lettre de motivation et d’être prêt à développer certains points. De plus, le jury demande régulièrement au candidat ses projets professionnels futurs. Soyez honnêtes et donc si vous n’avez aucunes idées dîtes le mais montrez au moins que vous vous êtes déjà posé cette question et que même sans savoir de projet professionnel précis, vous êtes au courant que votre vie ne s’arrête pas après cet entretien.

ii.  …et surtout pendant. 

L’une des choses primordiales dans un entretien, et a fortiori dans un entretien de personnalité, est d’être honnête. Ceci signifie d’une part qu’il ne faut pas déguiser ses envies pour plaire au jury et ne pas hésiter à exprimer ses doutes ou difficultés. D’autre part, n’apprenez pour cet oral rien par coeur. Il faut que la spontanéité et l’authenticité priment. Soyez sincère lors de l’entretien et ne travaillez pas trop avant pour. Profitez au contraire du temps qui vous sépare de l’oral pour vous vider l’esprit et célébrez d’ores et déjà le fait que vous ayez été sélectionné.

iii. « La Force tranquille »

Si vous devez avoir à l’esprit lors de cet entretien une chose, c’est la « force tranquille ». Non, ce n’est pas une incitation à lire avec votre fille cachée le coup d’État permanent et d’acheter une rose rouge que vous déposerez devant le portrait de Richard Descoings avec les membres du jury. C’est plutôt un mot d’ordre quant à votre attitude et au profil que vous devez donnez à voir au jury. L’entretien n’est pas un spectacle. Sachez montrer au jury votre « force » mais fait également part d’une certaine tranquillité et quiétude gage d’un plus grand potentiel. Bref, donnez envie au jury de vous revoir.

C) « Yes, You can »
Avant tout, gardez à l’esprit que votre convocation est déjà le signe que vous pouvez intégrer le double-cursus. Vous le pouvez d’un point de vue probabiliste. L’admission au double-cursus suit une loi binomiale avec une probabilité de succès p = 0.3. Mais vous le pouvez également par vos qualités et vos aptitudes. Ce sont ces dernières seulement qui vous permettront de déjouer le cadre des lois mathématiques et vous feront nous rejoindre l’année prochaine.
NB: je tiens à souligner, qu’en aucun cas, j’aurais la prétention de croire que ce sont ici des conseils infaillibles, ni bien même tous de très bon conseils. Gardez bien en tête que vous avez certainement instinctivement des réflexes bien meilleurs d’autant plus qu’ils vous ressemble et reflètent votre personnalité. 
Morgan GEFFROY,
Futur ex-Président de l’association des étudiants en S.M.A.S.S (Sciences Po. /M.A.S.S)

Bienvenue !

L’association S.M.A.S.S, représentant les étudiants en double cursus Sciences Po / Paris I est heureuse de vous présenter son site internet. Celui-ci a pour vocation de  donner à notre diplôme une meilleure visibilité sur la toile. Vous pourrez trouver sur la page « double diplôme » les réponses à beaucoup de vos questions sur ce cursus !

Si vous rêvez de partir étudier un an à l’étranger, ce cursus peut être fait pour vous. Pour retrouver les destinations vers lesquelles les étudiants de la deuxième promotion s’envoleront l’année prochaine, consultez cet article.

L’Association S.M.A.S.S., créée en 2011, a pour buts:

  • De faire connaître le double diplôme auprès des futurs étudiants mais aussi auprès des employeurs potentiels
  • De faciliter la vie des étudiants « smassiens ». En améliorant l’entre-aide et la communication entre les promotions, au sein même des promotions et entre les étudiants et l’administration.
  • De pérenniser les liens entre les étudiants au-delà du cadre scolaire. D’une part, au niveau de la vie étudiante en organisant des évènements extra-scolaire (voyages, sorties, parrainages, journée d’intégration etc…). D’autre part, l’association a également pour objectif de rester en contact avec tous les anciens élèves et d’ainsi offrir des exemples de parcours universitaire et professionnel mais aussi de mettre à profit les liens propres à la suivi de ce double cursus.

Vous retrouverez ci-dessous les derniers billets d’humeur des étudiants du double diplôme.

Etre à Sciences Po. c’est bien, être en SMASS c’est bien mieux — par Amrane Medjani

               Le billet d’humeur d’aujourd’hui est en fait une réaction au seul qui existe pour l’instant sur le site de La Péniche concernant le double cursus Sciences Po.- Paris 1 en Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales. Lorsque vous cherchez des informations sur ce double cursus, vous êtes forcément dirigé vers cet article où le bi-cursus avec Paris 1 est vu comme « diabolique » et invivable. Comme tout billet d’humeur, je serai subjectif certes, mais avant tout rassurant.

Le double cursus Sciences Po.- MASS n’est pas l’antre de Satan, ce n’est pas une machine infernale où l’on ne fait que travailler, ce n’est pas non plus un contexte propice au suicide loin de là !

Au début, comme tout le monde vous aurez un peu peur ; peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas y arriver, de ne pas pouvoir tout gérer, de se vous faire inonder de travail, de ne pas réussir à trouver sa votre  place. Mais réjouissez-vous car vous ferez parti d’une toute nouvelle association (de double cursus), les SMASS ; bien plus qu’une association d’ailleurs, une vraie petite famille où vos ainés seront toujours là pour vous aider, vous guider, vous rassurer ! Je sais ce que vous pensez en lisant le début : « un peu trop idéaliste peut-être ? »

Non, réaliste seulement. Plus sérieusement, le double cursus est avant tout l’occasion de rencontrer des gens géniaux, des personnalités uniques, charismatiques et surtout de vous sentir entouré. Pensez-y ! Vous passerez toutes vos conférences à Sciences Po mais aussi tous vos Travaux Dirigés à Paris I ensemble, au cours de la première année ! Vous apprendrez à vous connaitre, à vous aider, à vous soutenir.

Bien évidemment, la réalité n’est pas entièrement rose. Ca serait vous mentir que s’arrêter là ! Evidemment, c’est un double-cursus exigeant qui demande un gros investissement personnel et moral. Evidemment, la charge de travail est importante. Evidemment, les 28 heures de cours hebdomadaires peuvent contraster avec les 18 heures qu’ont les « Sciences pistes standard » (sans compter les langues vivantes facultatives). Evidemment vous aurez des périodes intenses de stress. Mais vous ne serez jamais seul, vous vivrez toutes ces périodes ensemble et forcément, cela crée des liens.

Laissez-moi-vous raconter mon premier semestre en double cursus Sciences Po.- MASS. J’y ai vécu, plein (de choses palpitantes. J’ai vécu les rencontres entre bi-cursus, les moments de stress partagés par tous, les toutes premières triplétades entre bi-cursus, mais surtout assisté à la naissance de l’association S.M.A.S.S.

Je dois avouer que l’expérience humaine, en double cursus est primordiale. Mais j’en oubliais le principal : le travail : vous allez voguer entre Saint Germain des Près et Olympiades, entre le 27 Rue Saint Guillaume et le 90 Rue de Tolbiac. Certes le choc culturel est assez criant au début, mais avec le temps, cet aller-retour entre deux mondes vous fera du bien de temps en temps et cette alternance de système est très enrichissante. Vous aurez vraiment des enseignements complémentaires entre Sciences Po et Paris I.

Enfin, les responsables de ce jeune double cursus, inauguré en Septembre 2009, sont en perpétuelle communication afin d’optimiser le programme des S.M.A.S.S et d’arranger au mieux leur périple au sein du double-cursus.

Arrêtons donc de croire que les S.M.A.S.S. sont des suicidaires ou des sado-matheux (quoique). Les S.M.A.S.S sont avant tout des étudiants qui aiment la pluridisciplinarité et adorent avant tout, ouvrir leur horizon intellectuel et culturel.

Smassement votre!