Débouchés

Un double cursus, une double compétence, un double diplôme, mais pour quelles poursuites d’études, et quels métiers ?

Le double diplôme ne donne pas de compétences professionnelles à proprement parler et les étudiants poursuivent leurs études à l’issue des trois ans. L’ensemble des masters de Sciences Po et de l’UFR de Mathématiques de Paris 1 sont ouverts aux étudiants ayant achevé les trois années du double diplôme. Comme n’importe quel étudiant, ils doivent passer par des procédures d’admissions plus ou moins sélectives. Il faut cependant noter que tout étudiant à Sciences Po a obligatoirement une place en master, et la grande majorité ne sont pas sélectifs pour les élèves du Collège Universitaire.

 

Masters à Sciences Po

Comme dit précédemment, tous les masters de Sciences Po sont ouverts aux étudiants de SMASS. Vous trouverez ici la liste des master proposés par Sciences Po. Seuls les masters de journalisme et de droit-économie sont sélectifs. Des opportunités de tous bords s’offrent donc à eux : affaires internationales, droit, affaires publiques, journalisme, urbanisme, management et innovation.

Au cours des promotions, nous pouvons constater que le profil mathématique des SMASS les pousse en grande partie à choisir le Master Finance et Stratégie de Sciences Po. Ce master prestigieux offre des débouchés dans le monde financier similaires aux plus grandes écoles de commerce. Et grâce à leur formation mathématique, les SMASS rencontrent beaucoup de facilité au sein de cette formation.

Un autre master fréquent dans la poursuite d’étude des SMASS est le Master Droit Économique de Sciences Po, dont vous pouvez trouver la description ici : http://www.sciencespo.fr/ecole-de-droit/fr/content/master-droit-economique.

Par ailleurs, Sciences Po propose un double master avec HEC, auquel les SMASS sont évidemment éligibles mais ils sembleraient également privilégiés : le double master est très sélectif et chaque année, un à deux SMASS sont sélectionnés sur un total de 25. Vous pouvez retrouver la description du double master en suivant ce lien : http://www.sciencespo.fr/public/fr/content/sciences-po-hec-corporate-and-public-management.

Enfin, si beaucoup de SMASS se penchent vers des masters économiques et financiers, il n’en reste pas moins que tous les masters leurs sont accessibles et que de nombreux SMASS font des masters en Relations Internationales, Sociologie, Droit etc…

 

Double-Masters

Pour les plus courageux, il est possible de continuer le bi-cursus par un double master. Il existe un double master créé spécialement pour les SMASS entre Paris 1 et Sciences Po : les étudiants réalisent une année à Paris 1 dans le Master QEM (Models and Methods of Quantitative Economics), avec un semestre passé à l’étranger La deuxième année est suivie dans le Master in Economics de Sciences Po. À l’issu des deux ans les étudiants sont diplômés des deux établissements.

Cependant, ce double master n’est pas la voie la plus poursuivie après SMASS, et de nombreux étudiants font le choix de « double master sauvages », modelant eux-mêmes leurs études en suivant deux masters en parallèle dans deux écoles différentes. Cela nécessite beaucoup de volonté car aucune structure n’est là pour accompagner les étudiants, et une bonne gestion du temps mais cela ouvre vers des opportunités professionnelles brillantes.

Par exemple, de nombreux SMASS décident de suivre conjointement le Master Finance et Stratégie de Sciences Po (décrit ci-dessus) et le Master MAEF (Maths Économie Finance) de Paris 1, d’autres suivent des doubles masters avec Dauphine, l’ENSAE, la LSE à Londres, l’UPMC… les menant vers de hauts postes d’analystes, d’audit ou de conseil dans des entreprises de grande renommée telles que KPMG, BNP, McKinsey…

 

Écoles d’Ingénieurs

Si cette voie ne semble pas la plus évidente, l’école d’ingénieur est néanmoins un débouché ouvert aux SMASS et choisi par quelques-uns d’entre eux. Le niveau de mathématiques acquis à Paris 1, complété par une préparation assidue, permet de présenter en 3ème année les concours d’admissions parallèles aux écoles d’ingénieurs. Ainsi, Haris est le premier à avoir intégré Polytechnique après SMASS, il y a 2 ans,  et il a été rejoint l’année suivante par un autre étudiant du bi-cursus, ouvrant ainsi la porte de l’X aux générations futures.

 

L’année de césure

De par la diversité de ses débouchés, le cursus SMASS contient beaucoup de d’étudiants aux profils très ouverts, intéressés par de nombreux domaines et n’ayant pas toujours une idée précise du métier vers lequel ils souhaiteraient s’orienter, et la fin du bi-cursus n’est pas systématiquement synonyme de révélation soudaine sur le master à choisir. Heureusement, après le double-diplôme, il est possible de réaliser une année de césure avant de choisir son master. De nombreux SMASS profitent donc de cette opportunité pour faire des stages mais également pour commencer un master scientifique (en programmation informatique à l’UPMC par exemple) en dehors de Sciences Po pour compléter leur formation mathématique avant de commencer un master professionnalisant à Sciences Po.

 

Ainsi, intégrer SMASS est un choix attractif non seulement par la diversité des débouchés mais également par le double profil que la formation fournit aux étudiants. A l’ère du numérique et du Big Data, être capable de manier un langage informatique et des algorithmes, de traiter des données, tout en ayant une formation en sciences humaines et sociales positionne les étudiants au cœur de la modernité. Ces profils à la fois techniques et humains sont rares et très recherchés, donnant aux SMASS un avantage non négligeable sur le marché de l’emploi.

28 thoughts on “Débouchés

    1. Le double master vient juste d’être créé et les deux universités n’ont pas encore mis en place des dispositifs d’information à ce sujet et qu’aucune promotion n’a commencé ce cursus

    1. Bonjour,
      Après ce double cursus, il est possible de rentrer dans tous les master de Sciences Po. Le master Affaires publiques et la prep’ENA sont donc ouverts aux bicursus comme à tout élève de Sciences Po. Notre bicursus est trop jeune pour qu’un élève ait pu rentrer à l’ENA, mais il n’y a pas de raison pour que ce soit impossible.

  1. Bonjour,
    Ce bi-cursus m’intéresse venant d’une terminale s spé maths, ayant un bon niveau et étant très intéressée par les sciences sociales.
    J’aimerais intégrer plus tard le master Communication de Sciences Po. Ne serait-ce pas un inconvénient d’avoir suivi ce bi cursus ?

    1. Bonjour,

      Ce bicursus n’est jamais un inconvénient sur ton CV, même si tu décides de ne pas t’orienter vers un domaine nécessitant les mathématiques avoir deux licences sera toujours une preuve de ta motivation, de ton organisation, de ta capacité à travailler… Même si les mathématiques ne sont pas directement utiles dans tous les domaines, une licence MASS démontre que tu as un esprit un minimum scientifique, peut être une autre façon de raisonner… Bref, les avantages de faire le bicursus sont plus ou moins grands selon le domaine vers lequel tu te diriges, mais il n’y a jamais d’effet négatif !
      Cela dit, si tu sais d’ores et déjà que tu veux à tout prix faire de la Communication, je me sens obligée de t’avertir que ce bicursus n’est pas un Sciences Po option maths : la charge de travail à la fac est réellement conséquente et demande une grande motivation. Je ne te dis pas cela pour te décourager de nous rejoindre, mais parce qu’il vaut mieux en s’engageant en SMASS avoir conscience que l’on suit une quinzaine d’heures de cours de maths et d’informatique par semaine, qu’on a du travail, des partiels… Mieux vaut être sûr que les maths sont réellement quelque chose que tu aimes, et que tu ne fais pas ce choix par simple continuité de ton bac : tu pourrais le regretter.
      J’espère que tu nous rejoindras quand même l’an prochain !
      N’hésite pas à nous poser d’autres questions si tu en as !

  2. Bonjour,
    Je suis élève en Terminale Scientifique, et j’envisage d’entrer dans une grande école de commerce (idéalement HEC) par la voie d’une CPGE ECS ou de l’Admission Directe France. Je me demande donc s’il est possible (et conseillé) de tenter l’Admission Directe après ce bi-cursus ?
    Merci d’avance pour votre réponse !

    1. Bonjour,

      Alors très sincèrement je ne pense pas que ce soit l’idéal pour l’admission directe en écoles de commerce, les matières étudiées n’ayant pas de similitudes avec celles enseignées en prépa ECS (histoire du XXe, français, philo par exemple). Je n’ai jamais entendu parler d’anciens bicus ayant tenté les admissions directes pour HEC. En revanche, certains ont obtenu le double diplôme Sciences po-HEC, d’autres sont entrés via la voie universitaire dans des écoles d’ingénieurs (ex : l’X) donc opter pour une grande école à la sortie du bicu est tout à fait envisageable, mais je suppose que cela demande un travail assez conséquent pour préparer les épreuves. Si ton but est véritablement de faire une école de commerce, sache tout de même que Sciences po propose des formations assez similaires au niveau du master, je te conseille d’aller faire un tour sur leur site si tu veux un descriptif exhaustif.

  3. Bonjour, j’aimerai savoir si les débouchés de ce bi-cursus peuvent mener au conseil en stratégie dans des cabinets de conseil « big four » ou encore vers de la finance d’entreprise. Merci

    1. Bonjour,
      Ce bicursus est une licence et n’a donc en soi pas de débouchés direct, puisqu’il faut passer par un master pour se professionnaliser. Mais puisque tous les masters de Sciences Po nous sont accessibles, notamment ceux en économie, oui ces débouchés sont tout à fait envisageable, en fonction du master que tu choisis !

  4. Bonjour, je voudrais savoir s’il y a des débouchés après un master de Sciences Po « Economics and Public Policy » avec spécialisation en économie du travail ou de l’éducation et de quels débouchés il s’agit (au sein de quels institutions, quel travail). Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Ce site est dédié au double cursus SMASS, et nous ne sommes donc pas forcément les mieux placés pour te renseigner au sujet de ce master.
      Je te conseille de consulter la page du master sur le site de SciencesPo : http://master.sciences-po.fr/contenu/economics-and-public-policy , ou de Polytechnique : http://catalogue.polytechnique.fr/programme.php?id=799

      Je te conseille tout particulièrement l’article de La Péniche sur ce master, il contient les réponses d’Etienne Wasmer, responsable du master, aux principales questions : http://lapeniche.net/interview-etienne-wasmer-pour-le-master-epp/ .

      En bref, ce master peut mener à des carrières diverses, tant dans le privé que dans le public. Il forme des experts en économie, qui peuvent s’orienter aussi bien dans la recherche (doctorat…), que dans le conseil ou dans des organisations gouvernementales, internationales, agences publiques, etc.

  5. Bonsoir,
    Je suis en Tle ES avec la spécialité maths (18,8 en obligatoire et 19,7 en spécialité au 1er trimestre), et j’apprécie énormément cette matière. N’ayant pas d’idée précise d’études et de secteur (j’avais pensé à de la communication mais à vrai dire je ne sais pas trop), je pensais faire plutôt une prépa. Mais ce bi-cursus, que je viens de découvrir m’intéresse vraiment, par les sujets traités. Ne sachant pas encore ce que je voudrais faire, est-il possible de se réorienter plutôt facilement après ?

    1. Bonjour !
      Ce double cursus ouvre une large variété de masters, notamment tous ceux de SciencesPo (il en existe en communication par exemple). Renseigne toi sur tous les débouchés de Sciences Po, et ajoutes-y tous ceux d’une licence MASS et tu obtiens tous les débouchés du cursus. Les possibilités sont presques infinies après ce double bachelor. Certains se réorientent également vers des écoles d’ingénieurs ou de commerce.
      Se réorienter est donc a priori facile après cette formation, qui offre des cours en sciences sociales aussi bien qu’en mathématiques.

  6. Bonjour,

    Actuellement en classe de Terminale ES, j’aimerais savoir si ce double cursus m’est disponible?
    Je precise quand même que j’ai plutôt un bon niveau en mathématiques et ce depuis toujours (moyenne avoisinant les 16/17/18 selon les années), et de même pour l’économie.
    Il est vrai que le niveau maths d’un ES n’est clairement pas égal à celui d’un S, mais je précise que j’ai toujours eu de réelles possibilités en raisonnement mathématique… Je me suis tourné vers la filière ES pour son approche concrète concernant les matières mais la S m’aurait totalement été possible.
    Y a t il des ES dans l’une des promos? Si oui, comment s’en sortent ils?

    merci d’avance pr vos réponses qui me seront sans aucun doute (très) utiles!

    1. Bonjour!

      CE cursus est disponible aux ES (spé maths), avec un bon niveau naturellement. Il y a des ES dans toutes les promos depuis quelques années, et le cursus ne leur est en aucun cas fermé!
      En revanche, il faut évidemment avoir conscience qu’intégrer et suivre ce cursus est plus difficile en général pour les ES que pour les S. Il faut avoir des bases très solides et un goût prononcé pour les maths (ce qui semble être ton cas), et surtout savoir à quoi s’attendre une fois admis.
      Il te faudra par exemple récupérer des parties du programmes (complexes, …) non abordées en ES. La quantité de travail nécessaire risque d’être plus importante.
      Les ES ont des parcours différents et rencontrent plus ou moins de difficultés, mais il faut être préparé.
      Renseigne toi par exemple sur les cours dispensés à la fac.

  7. Bonjour,
    Etant à ce jour en classe de Terminale ES spé maths avec un bon niveau en maths, j’aimerais savoir si ce cursus peut mener à faire des mathématiques, et, si oui, dans quels Masters cela serait il possible ?
    En fait ce cursus serait pour moi la possibilité de voir, parmi les matières proposées, laquelle avec un approfondissement présenterait le plus d’intérêt pour moi et du coup quel master choisir ! Mais je me demande vraiment si la formation mathématiques qu’on nous propose nous permet de passer (comme je l’ai vu écrit sur une brochure je crois) d’intégrer des écoles d’ingénieur ou polytechnique par exemple, et si c’est le cas de quelle manière cela est il envisageable. Je souhaiterai donc être éclairé sur ce sujet, et savoir si passer le concours par la voie Sciences Po avec les mathématiques serait un avantage (en réussissant évidemment).

    Merci d’avance pour vos réponses !

    1. Bonjour,
      Ce cursus offre les débouchés de chacune des deux voies additionnées. Tu en ressortiras au bout de trois ans avec une licence MASS. Celle ci te donne accès à un certain nombre de masters en mathématiques, économie,… Il est donc possible de poursuivre par un master en mathématiques. Je te conseille pour cela de te renseigner sur les masters possibles, sur le site de l’université Paris 1 notamment.
      Il est possible d’intégrer une école d’ingénieur après la licence MASS via les admissions parallèles par voie universitaires. Dans de nombreuses écoles d’ingénieurs, des places sont disponibles pour les élèves sortant d’une licence, à l’issue d’un concours. Toutefois, elles sont parfois peu nombreuses et donc difficiles à obtenir. Le contenu de la licence MASS n’a pas pour vocation la préparation à ces concours, il faut donc s’y préparer correctement et bien se renseigner. Si ton objectif principal est d’intégrer une école d’ingénieur, ce n’est donc pas la voie la plus facile, mais cela n’est pas impossible. Il peut être nécéssaire de travailler en particulier les programmes des concours, notamment si certains aspects n’ont pas été vus en MASS.
      Garde également à l’esprit que la L3 à lieu à l’étranger, et que les cours durant cette année varient selon l’université d’accueil. Cette formation n’est pas la mieux adaptée à la préparation des concours d’ingénieurs, mais elle n’en ferme pas totalement les portes.

  8. Bonjour,
    Quels sont exactement les masters économiques possibles après ce double cursus? De plus le master Economics and public policy est-il exclusivement constitué de cours en anglais ?

  9. Bonjour,
    Je suis en 1èreS dans un lycée parisien.
    L’année prochaine je serais en TS spé Physique (je préfère le concret) et je ferais la prépa sciences po avec option Maths (donc je travaillerais les maths autant ou presque autant qu’un spé Maths) et anglais.
    Mon objectif en fin de licence est d’intégrer le double cursus SciencesPo/Hec ou d’intégrer HEC par le Concours d’Admission Directe (CAD HEC).
    Cependant, je pense ne pas être le seul à vouloir faire ce cursus et dans le cas où la concurrence serait nombreuse et d’un niveau plus élevé que le mien j’envisage le double cursus en master SciencesPo/ENSAE.

    Combien de postulants à ces cursus ont fait une licence MASS ?
    Et combien sur tous les postulants y ont été admis ?

    1. Bonjour,

      Si ton objectif est centré sur HEC, je ne suis pas sûr que le SMASS te convienne. Il ne faut pas le voir comme une voie détournée pour entrer à HEC. Peu de sciences pistes intègrent le double diplôme avec HEC en niveau master (dont un ou deux SMASS) et l’admission directe à HEC encore moins. Il vaut mieux faire une prépa ECS pour y entrer.

  10. Bonjour,

    Je suis en Terminale S Spé Maths et je voudrais intégrer SMASS l’année prochaine. Avez-vous des chiffres sur le nombre d’admis dans ces grandes écoles après 3 ans? Et où est-il préférable de faire sa 3eme année dans l’optique d’éventuels concours?

    1. Bonjour,

      Sur une promo d’environ 35 personnes, la majorité reste à Sciences Po, mais parfois en double master. Je pense qu’on peut dire que 5 voire 10 personnes vraiment maximum quittent Sciences Po. Nous avons des chiffres plus précis mais ça dépend évidemment de quelles « grandes écoles » tu parles. Si tu fais référence aux écoles d’ingénieurs, seuls 2/3 SMASS par an y vont, mais le taux d’échec n’est pas très élevé (peu sont intéressés). Pour les écoles de commerce, le plus confortable reste le double diplôme Sciences Po/HEC qui t’évite de repasser le concours (seul quelques oraux sont obligatoires). Il n’y a pas de destinations particulières, si ce n’est qu’une bonne université fera plus d’effet sur un dossier si tu veux quitter Sciences Po et donc passer la procédure d’entrée ailleurs « comme tout le monde ». C’est essentiellement une préparation personnelle et tu seras seul face à tes bouquins.
      Dernier point, si ton objectif final et inconditionnel est d’intégrer une grande école française, fais une prépa directement, ce sera plus adapté.

  11. Dans votre poste du 6 décembre 2015, vous dites que certains élèves du SMASS vont en écoles d’ingénieur. Pourriez-vous préciser de quelles écoles il s’agit, si possible ? Y a-t-il aussi des élèves qui vont en écoles de commerce ? Pourriez-vous nous donnez des informations sur la sélection qui est faite pour accéder a cette double licence, c’est à dire quels sont les types de profils que le jury apprécie et cherche ? Enfin, je ne parviens pas à trouver d’information sur l’oral qui est fait pendant la sélection, quels sont les types de questions posées par les examinateurs ? Les questions sont-elles plutôt faite pour cerner la personnalité de l’appliquant ou bien pour juger ses connaissances en économie, histoire ou bien culture générale ?

    1. Salut,
      en effet, il est tout à fait possible de préparer les concours d’admission parallèle pour les écoles d’ingénieur en 3ème année. Par exemple, sur les deux dernières promotions (promotion 2016 et promotion 2017), un étudiant de chaque promo a intégré Polytechnique.
      Il existe également des élèves qui intègrent une école de commerce après le double diplôme. Généralement, plusieurs étudiants intègrent chaque année le double master Sciences Po/HEC, et il est possible, tout comme les écoles d’ingénieur de préparer les admissions parallèles en 3ème année. De plus, il est possible, à la suite d’un master « simple » à Sciences Po ou dans une école d’ingé d’intégrer un master dans une école de commerce.
      Quant à la sélection pour intégrer SMASS, plusieurs éléments entrent en jeu : tes notes de tous tes trimestres de lycée, tes notes au bac français/TPE, tes activités extra-scolaires, ton projet, ta motivation. Ensuite, il n’y a pas de « profil type », des gens très différents les uns des autres sont acceptés chaque année mais il est certain qu’il s’agit généralement de très bons élèves qui ne sont cependant pas des « rats de bibliothèque », puisque les activités extrascolaires, les parcours singuliers sont valorisés.
      Pour l’oral, il s’agit d’un oral de motivation et aucunement d’un oral qui vise à tester tes connaissances. Les questions peuvent être très diverses (culture générale, intérêts, projet…) mais généralement, pour ce double diplôme, le jury demande au candidat de justifier cette envie de suivre en parallèle un enseignement en Sciences Sociales et en Mathématiques/Informatique : il s’agit alors d’avoir des arguments plus originaux que simplement « parce que j’aime les maths mais aussi l’histoire et l’éco ».

    2. Pour plus d’infos concernant le projet d’intégrer une école d’ingénieur, tu peux aller consulter le portrait SMASS de janvier 2018 dans la rubrique Actualité / Un mois, un SMASS.

  12. Bonjour, j’aimerais savoir quel est le niveau requis pour cette double licence, étant donné le peu de place est-elle très sélective ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *