Le billet d’humeur d’aujourd’hui est en fait une réaction au seul qui existe pour l’instant sur le site de La Péniche concernant le double cursus Sciences Po.- Paris 1 en Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales. Lorsque vous cherchez des informations sur ce double cursus, vous êtes forcément dirigé vers cet article où le bi-cursus avec Paris 1 est vu comme « diabolique » et invivable. Comme tout billet d’humeur, je serai subjectif certes, mais avant tout rassurant.

Le double cursus Sciences Po.- MASS n’est pas l’antre de Satan, ce n’est pas une machine infernale où l’on ne fait que travailler, ce n’est pas non plus un contexte propice au suicide loin de là !

Au début, comme tout le monde vous aurez un peu peur ; peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas y arriver, de ne pas pouvoir tout gérer, de se vous faire inonder de travail, de ne pas réussir à trouver sa votre  place. Mais réjouissez-vous car vous ferez parti d’une toute nouvelle association (de double cursus), les SMASS ; bien plus qu’une association d’ailleurs, une vraie petite famille où vos ainés seront toujours là pour vous aider, vous guider, vous rassurer ! Je sais ce que vous pensez en lisant le début : « un peu trop idéaliste peut-être ? »

Non, réaliste seulement. Plus sérieusement, le double cursus est avant tout l’occasion de rencontrer des gens géniaux, des personnalités uniques, charismatiques et surtout de vous sentir entouré. Pensez-y ! Vous passerez toutes vos conférences à Sciences Po mais aussi tous vos Travaux Dirigés à Paris I ensemble, au cours de la première année ! Vous apprendrez à vous connaitre, à vous aider, à vous soutenir.

Bien évidemment, la réalité n’est pas entièrement rose. Ca serait vous mentir que s’arrêter là ! Evidemment, c’est un double-cursus exigeant qui demande un gros investissement personnel et moral. Evidemment, la charge de travail est importante. Evidemment, les 28 heures de cours hebdomadaires peuvent contraster avec les 18 heures qu’ont les « Sciences pistes standard » (sans compter les langues vivantes facultatives). Evidemment vous aurez des périodes intenses de stress. Mais vous ne serez jamais seul, vous vivrez toutes ces périodes ensemble et forcément, cela crée des liens.

Laissez-moi-vous raconter mon premier semestre en double cursus Sciences Po.- MASS. J’y ai vécu, plein (de choses palpitantes. J’ai vécu les rencontres entre bi-cursus, les moments de stress partagés par tous, les toutes premières triplétades entre bi-cursus, mais surtout assisté à la naissance de l’association S.M.A.S.S.

Je dois avouer que l’expérience humaine, en double cursus est primordiale. Mais j’en oubliais le principal : le travail : vous allez voguer entre Saint Germain des Près et Olympiades, entre le 27 Rue Saint Guillaume et le 90 Rue de Tolbiac. Certes le choc culturel est assez criant au début, mais avec le temps, cet aller-retour entre deux mondes vous fera du bien de temps en temps et cette alternance de système est très enrichissante. Vous aurez vraiment des enseignements complémentaires entre Sciences Po et Paris I.

Enfin, les responsables de ce jeune double cursus, inauguré en Septembre 2009, sont en perpétuelle communication afin d’optimiser le programme des S.M.A.S.S et d’arranger au mieux leur périple au sein du double-cursus.

Arrêtons donc de croire que les S.M.A.S.S. sont des suicidaires ou des sado-matheux (quoique). Les S.M.A.S.S sont avant tout des étudiants qui aiment la pluridisciplinarité et adorent avant tout, ouvrir leur horizon intellectuel et culturel.

Smassement votre!

Amrane Medjani


14 commentaires

Nicolas · 3 décembre 2011 à 21 h 12 min

Je voudrais simplement insister sur un point qu’Amrane a évoqué, mais qui me semble très important, surtout à Sciences Po : la taille du bicursus.
Arriver à Sciences Po peut être assez angoissant : tous les lycées n’ont pas 1000 élèves par promo, et cette taille me semble à la fois un avantage et un inconvénient. Avantage parce que ça nous permet de rencontrer une multitude de personnes d’horizons très différents (non ce ne sont pas tous des parisiens du 16e) mais aussi inconvénient parce que ceux qui sont en cursus simple alternent entre amis du groupe d’intégration, de la conf de méthode, de l’AS, des classes de langues etc. Résultat, certains ont l’impression de connaitre beaucoup de monde mais personne vraiment bien. Tandis qu’en SMASS, on a les avantage sans les inconvénients, on a un petit groupe très soudé et si par hasard on fait une overdose (ponctuelle) de matheux, il reste 980 personne de la promo à apprendre à connaitre.
Voila voila, j’espère que ça sera utile aux éventuels intéressés.
Nicolas

Amrane · 3 décembre 2011 à 22 h 22 min

Je suis tout à fait d’accord avec toi Nicolas et je te remercie pour cette précision, il est vrai, à laquelle je n’ai pas pensé en redigeant ce petit billet d’humeur !

    Hubert · 4 décembre 2011 à 1 h 45 min

    Oui c’est tout à fait vrai. Parti en échange à Montréal je me rends compte que la petite promo de MASS c’était quand même autre chose. Même si de temps en temps il y avait des petites disputes de famille, c’était vraiment agréable de se retrouver.
    Je me permets d’ajouter qu’il y a aussi beaucoup d’étudiants de Paris 1 qui méritent vraiment d’être connus, même si au début tout l’amphi semble vous regarder avec suspicion -surtout quand la prof d’Algèbre demande aux “Sciences-po” de bien vouloir se taire. Il faut aussi dire que le sport à la Sorbonne ça peut être une bonne alternative à l’A.S. -je sais ce que j’écris est à la limite du blasphème. Mais quand les horaires sont pas avantageux à sciences-po ou que la salle est à l’autre bout de Paris ça peut-être intéressant de de regarder ce que l’université propose. En plus il y a 0.5 point à gagner.

Inès · 17 décembre 2011 à 3 h 55 min

Bonsoir, enfin bon matin,

Je suis actuellement en terminale S et pense sérieusement à ce DD pour l’année prochaine. Merci pour ce site et les précisions intéressantes par commentaires !

J’aurais quelques questions par rapport à ça:
D’abord, êtes vous satisfaits de la formation niveau maths ? J’ai cru comprendre que vous suiviez des CM avec d’autres étudiants en licence, comment s’organisent vos emplois du temps en fonction des cours des deux écoles ?
Et puis comme tu le dis Amrane (je me permets) dans ton billet j’ai lu des allusions à des difficultés par rapports aux options à science po, est ce que ça pose vraiment des problèmes parce que j’aimerai prendre une LV2 arabe et à vrai dire ça compte pas mal dans mon choix de science po.
D’un côté plus pratique est ce que les cours des deux institutions sont dispensés dans des lieux très éloignés à Paris (je n’ai pas vraiment compris ou étaient les cours du MASS), et est ce qu’au niveau transport vous pensez qu’il est difficile d’habiter en banlieue pour suivre à science po et plus particulièrement ce DD ?
Enfin j’ai aussi lu que pour la 3è année à l’étranger il était peut être un peu “désavantageux” d’être “smassien”, est-ce justifié , pour quelles raisons ? Est-il est difficile de trouver une université conjuguant maths et sciences sociales ? Ou a-t-on de fait un choix restreint d’universités ?

Désolée pour ces “quelques” questions mais je dois dire que je suis assez préoccupée par l’orientation ! Merci d’avance !
Et bonnes vacances 🙂 !

    Admin · 17 décembre 2011 à 13 h 03 min

    Bonjour Inès,
    Je vais tenter de répondre point par point à tes questions.
    Concernant la satisfaction de la formation niveau Maths. Tout dépend de la personne à qui tu t’adressera. La formation en Maths est d’un bon niveau, celui d’une licence comme une autre. Tu a la même formation en maths pures que la licence MASS. Le principal motifs d’insatisfaction est que l’enseignement de maths qui nous est dispensé est exclusivement théorique et n’est pas appliqué au Sciences-sociales qui sont dispensées à Sciences-po. Ta formation en maths te donne cependant des éléments de compréhension supplémentaire dans les cours d’économie par exemple.
    L’organisation du double cursus n’est pas très compliquée tu suis un certain nombre de cours magistraux avec les autres étudiants dans les deux institutions, et ensuite tu es dans un TD ou une conférence de méthode avec des gens qui font le double cursus. Les deux établissement se répartissent des demi-journée ce qui fait que sauf cas exceptionnel tu n’a au maximum qu’une fois le trajet à faire dans la journée.
    Pour les LV2 dites rares, je ne suis pas vraiment concerné par le sujet, mais je crois savoir que ca peut-être un peu compliqué de trouver un cours dans les bons horaires à Sciences-po, mais à coeur vaillant rien d’impossible! Je laisse les personnes ayant une expérience sur le sujet compléter mon propos.
    Entre les deux établissements, il faut compter 30 min de trajet, rien d’insurmontable à Paris (Sciences po est dans le 7ème et le 6ème, les cours de Paris sont suivis à Tolbiac dans le 13 ème). Je laisse ceux qui habitent en banlieue répondre plus précisément à ta question (précise un peu ce que tu entends par banlieue).
    Pour la 3A question délicate. Effectivement, le double cursus réduit sensiblement tes possibilités. Ceci dit le choix reste large mais il ne faut pas être trop restrictif dans ses choix. Les raisons ce sont des vagues histoires d’accord fermés ou ouvert avec Sciences-po auquel je n’ai pas tout compris^^.

    Voilà pour une première réponse rapide, le site devrai être mis à jour pendant les vacances avec plein de nouveautés. J’espère avoir répondu à tes questions!
    Et ah oui: nous ne sommes pas encore tous en vacances … mais elles seront bonnes je te l’assure 😉

Leïla · 17 décembre 2011 à 13 h 23 min

En ce qui concerne la banlieue, tout dépend du temps de trajet. Personnellement, cela me prend environ une heure pour aller jusqu’à sciences-po. Alors oui, c’est fatiguant (surtout lorsque tu commences à 8h ou que tu finis à 21h) et oui on a l’impression de perdre son temps. A côté de ça, il y a quand même des avantages non négligeables. Tu restes chez tes parents, par conséquent :
– tu n’es pas seul le soir (et ça peut être dur, surtout en début d’année)
– les tâches ménagères sont partagées, ce qui est un gain de temps
Il y a donc des bons et des mauvais côtés, ensuite tout dépend de toi. Cela me convient très bien et je n’ai pas l’intention de m’installer à Paris. Manu arrive à travailler dans le train (impossible pour moi). Par contre, Léa a préféré venir à Paris.
L.
(Justement, ce qui est bien, c’est que les maths sont abstraites ! Les mathématiques, c’est la vie ! *part inverser des matrices*)

Thomas · 17 décembre 2011 à 13 h 25 min

Bonjour Inès,

Je commencerais par la question des langues rares que je suis concerné par le sujet. J’avais commencé le chinois au lycée en LV3 et je voulais poursuivre en LV2 à SciencesPo. C’est vrai que les horaires disponibles pour ces langue sont parfois un peu difficiles à caser, surtout que quand tu débutes tu as quatre heures de cours par semaine. Mais on est, dans les premières années actuelles, plusieurs à avoir réussi à trouver des horaires qui nous conviennent (en l’occurrence nous sommes deux pour le chinois). Après, plusieurs autres n’avaient pas de langue dite rare au premier semestre le temps de prendre le rythme et de bien tout appréhender mais, ils sont plusieurs à prendre une telle langue au deuxième semestre (Amrane en est un exemple, il n’avait pas arabe au premier semestre mais l’aura au deuxième!).
Ensuite, pour ce qui est de la troisième année à l’étranger, les choix sont restreints par le fait qu’il faut que tu fasses au moins 25% de Maths et 25% d’Economie pour que ta licence à la fac soit validée. Mais, les choix se font au cas par cas et le fait d’être en bicursus peut parfois nous donner des avantages (du fait que l'”aspect bicursus” est pris en compte dans notre dossier pour partir à l’étranger). Nous, les premières années, avons eu des retours d’actuels troisièmes années à l’étranger et tous était relativement satisfaits et avaient eu leur premier ou deuxième choix d’université étrangère!

Enfin, pour la question d’habiter en banlieue, je ne peux pas non plus répondre puisque ce n’est pas mon cas!

J’espère t’avoir aider un peu plus, et n’hésite pas à poser d’autres questions voir de contacter quelqu’un du double cursus personnellement!

Héloise · 17 décembre 2011 à 17 h 19 min

Salut Inés,
j’ajoute juste une précision à toutes ces réponses !

Pour la 3A franchement ce n’est pas réellement un problème ! Les deux administrations (Sciences Po. et Paris 1) nous bichonnent et font tout pour répondre à nos demandes. Si tu veux aller au fin fond du Texas pour faire de l’art pendant 1 an, par exemple : c’est possible ! Tu devras juste suivre plus de cours de maths à Paris1 avant et/ou après ta 3A. Cela afin de valider ta licence (sinon comme déjà mentionné, l’université exige un minimum de 25% de cours de maths et de 25 de cours d’éco).
Tout ça pour te dire que la 3A ne doit pas être un obstacle à ton choix de rentrer dans le Double-cursus, je pense sincèrement que toutes les portes nous sont ouvertes, et qu’en plus de cela il y a une petite file “prioritaire” exprès pour nous, car comme dit plus haut, si tu désires faire de l’économie tu es avantagée du fait de ton statut d’étudiant en double-cursus et suivi de deux cursus universitaires en parallèle n’est qu’un point “très” positif dans ton dossier d’affectation en 3A.
Le bicu. est une expérience unique et vraiment merveilleuse : rejoins nous 🙂

Amrane · 17 décembre 2011 à 19 h 01 min

Salut Ines,

Pour la précision sur la langue arabe, tout dépendra du niveau que tu veux prendre (les niveaux à sciences po sont écholonnés de 0- niveau débutant à 5- niveau bilingue). Il faut savoir qu’entre le niveau 0 et 2 inclus, tu prends 4 heures de cours de langue par semaine et à partir du niveau 3, tu passes à 2 !
Ensuite, pour l’Arabe spécifiquement, je ne veux pas te décourager, ca va être dur. Pour corriger ce que dis Thomas, ce n’est pas que je n’ai pas eu envie de faire de l’arabe, c’est que les horaires proposés n’allaient pas avec mon emploi du temps de double cursus et j’ai du me résigner à ne pas en faire… Donc voilà, je t’en dirai plus au second semestre 🙂

Inès · 17 décembre 2011 à 21 h 46 min

Waou merci de ces nombreuses réponses très rapides !
Pour l’arabe je serai niveau O donc pas facile au début mais peut être dans la suite d’après vous …
Comme semble le penser Leïla aussi, les maths “pures” ne me dérangent pas vraiment au contraire ! même si j’imagine que c’est dommage de ne pas faire le lien entre les deux enseignements du double diplome …
Vous faites aussi pas mal d’info je crois ?
Sinon pour le transport je pense que je dois mettre moins d’une heure en temps normal … surmontable je pense et en effet a ces avantages …
Alors Héloïse tu es interessée par faire de l’art au Texas … pas mal ! Moi ça serait plutot de la chimie en Laponie ^^ (berk)
Bon trêves de plaisanteries je me comment était la sélectivité côté Paris I ? En fait je commence à préparer le concours sciencep pour mettre toutes les chances de mon côté et espère la mention TB mais bon je ne me fais d’illusions c’est quand même très dur :/ Est ce qu’il y a un nombre de places défini pour chanque voie d’entrée, la sélection est sur dossier = notes du bac et bulletins ? plus entretiens c’est bien cela ?

Merci encore je dois dire que vous êtes plutot convainquants 🙂

Inès · 17 décembre 2011 à 21 h 49 min

Et au fait combien êtes vous par promo ?

Nicolas · 18 décembre 2011 à 20 h 25 min

Salut Inès,

Alors, pour te répondre point par point:

Oui on fait de l’informatique, 2heures de cours magistral et autant de TD par semaine, inclus dans les 14 heures hebdomadaires.
Je suis personnellement passé par Sciences Po donc je laisse le soin à d’autres pour te répondre sur la sélectivité de Paris 1.
Ils prennent pour moitié à Sciences Po, moitié à Paris 1, mais comme beaucoup postulent par les deux voies, j’imagine qu’ils ont une marge de manoeuvre, donc ne t’inquiète pas, s’ils te veulent dans le bicus, ce n’est pas ça qui les arrêtera !
La sélection est bien sur dossier (pour ma part c’était le même que sciences po, il fallait juste préciser qu’on postulait pour le double cursus), donc bulletin de première et terminale.
Ensuite, tu es convoqué pour un entretien, pour moi c’était lors des résultats du concours donc début juillet, pour des entretiens qui se déroulaient mi juillet, mais je crois que ça s’est passé plus tôt pour ceux qui sont passés par la fac.
Je crois qu’on est a peu près une centaine de candidats pour le double cursus, pour une vingtaine à l’arrivée !
J’espère te voir l’année prochaine parmi nous 🙂

Nicolas

Caroline · 20 décembre 2011 à 0 h 23 min

Salut Inès,
Les bulletins de 2nde comptent aussi.
Pour la mention TB, il est fixé un seuil au-dessus duquel tu es admise seulement à Sciences Po (donc pas au double cursus) et un autre au-dessus duquel t’es admissible. Ce seuil change chaque année en fonction des résusltats du BAC. Il est autour de 17,5 (admissible)-18(admis) en général. Ensuite si tu es admise/admissible, tu passes un entretien. Dans le cas où tu es admissible, les examinateurs décident à la fois de ton admission à Sciences Po puis de ton admission au double cursus. Si tu es admise, l’entretien ne sert qu’à décider de ton admission au double cursus.

Caroline

Inès · 22 décembre 2011 à 10 h 37 min

Merci pour ces réponses ! Cela m’éclaire vraiment… maintenant il ne me reste plus qu’à me décider, mais je n’hésiterai pas à revenir vous solliciter en cas de besoin !
Merci encore, et je crois que cette fois je peux vous souhaiter de bonnes vacances sans risques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *